Le conseiller municipal de Fabreville, Michel Trottier, souhaite invalider un règlement municipal interdisant les jeux et les amusements dans les rues de Laval, afin de permettre aux jeunes de jouer librement dans les rues résidentielles.

 

Jouer dans les rues, en toute sécurité  

Dans un avis de proposition déposé au conseil municipal du 4 octobre, M. Trottier souhaite que la ville mette sur pied un mécanisme permettant aux citoyens de faire identifier leur rue comme une rue de jeux libres, tout en mettant en place les mesures d’apaisement de la circulation nécessaires et une signalisation appropriée.

« Réduire les risques de circulation automobile encourage la pratique d’activité physique chez les jeunes et améliore la qualité de vie de toute la communauté. Il est insensé de penser que dans notre ville, nos enfants n’ont pas le droit de jouer dans leurs rues », s’est exprimé M. Trottier.

 

Des initiatives qui réussissent

La municipalité de Beloeil a lancé au mois de mai dernier le projet pilote : « Dans ma rue, on joue » afin de permettre aux citoyens eux-mêmes de déterminer les rues accueillant les jeux libres. D’autres municipalités démontrent un grand intérêt pour ce projet.

Le conseiller municipal rappelle à l’assemblée du conseil que pour l’instant, la réglementation existante permet aux policiers de donner des constats d’infraction  lorsque des rues, des trottoirs, ou d’autres lieux publics sont occupés pour des jeux ou des amusements quelconques. La proposition sera débattue lors de la prochaine assemblée, le mois prochain.

 


AVIS DE PROPOSITION

DÉPOSÉ AU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE LAVAL

4 octobre 2016

 

PERMETTRE AUX ENFANTS DE JOUER DANS LES RUES RÉSIDENTIELLES EN TOUTE SÉCURITÉ

 

  • Attendu que la ville de Laval s’implique activement en matière de promotion de la santé et du bien-être de ses citoyens par ses politiques municipales, l’aménagement de ses milieux, son soutien aux différents organismes de loisirs et de sports et son offre de services ;
  • Attendu que les jeunes sont de moins en moins actifs et que seuls 13% des garçons et 6% des filles de 5 à 17 ans atteignent les recommandations de 60 minutes d’activité physique sur une base quotidienne (Statistique Canada (2015). Activité physique directement mesurée chez les enfants et les jeunes, 2013 et 2013);
  • Attendu que favoriser l’activité physique sur son territoire permet d’offrir un milieu de vie de qualité aux familles, tant sur le plan social que de la santé ;
  • Attendu que d’un point de vue de santé et de développement de l’enfant, la pratique du jeu libre doit être encouragée et facilitée ;
  • Attendu que certaines voies publiques locales situées dans les quartiers résidentiels peuvent être occupées de différentes manières;
  • Attendu que réduire les risques associés à la circulation automobile encourage la pratique d’activité physique chez les jeunes, en plus d’améliorer la qualité de vie de toute la communauté ;
  • Attendu que selon le règlement L-10519de la Ville de Laval, article 11a, il est interdit d’obstruer ou encombrer les rues, ruelles, trottoirs ou autres lieux publics de quelque bien que ce soit sauf dans les limites permises par les autorités compétentes ;
  • Attendu que selon le règlement L-10519de la Ville de Laval, article 11c,il est interdit de se servir des rues, trottoirs ou lieux publics pour des jeux ou amusements quelconques sauf dans les limites permises par les autorités compétentes ;
  • Attendu que dans un jugement rendu, la juge Nathalie Haccoun (affaire David Sasson, ville de Dollard-des-Ormaux), indique qu’une municipalité ne peut interdire entièrement le jeu libre des enfants dans les rues, mais peut l’encadrer ;
  • Attendu qu’il est nécessaire d’impliquer les citoyens concernés dans l’identification des rues de jeux libres;

Il est proposé par Michel Trottier

  • Que la ville de Laval s’engage à revoir ses règlements interdisant le jeu libre dans les rues pour permettre aux jeunes de jouer librement dans ses rues résidentielles ;
  • Que la ville de Laval mette en place un mécanisme permettant aux citoyens de faire identifier leur rue comme rue de jeux libre ;
  • Que la ville de Laval mette en place une signalisationidentifiant clairementles rues de jeux libres ;
  • Que la ville de Laval mette en place des mesures d’apaisement de la circulation dans les rues de jeux libre pour assurer la sécurité des tous les utilisateurs.