VIA Courrier Laval

Un gel de taxes jusqu’en 2021, promet Michel Trottier image
Stéphane St-Amour stephane.st-amour@tc.tc
Publié le 29 mai 2017

ENGAGEMENT. Le chef de Parti Laval s’engage à ne pas hausser les taxes des Lavallois pour les quatre années d’un premier mandat pour autant que l’indice des prix à la consommation (IPC) demeure sous la barre des 3 %.

Voilà le premier engagement électoral qu’a dévoilé Michel Trottier, lundi soir, lors d’une activité de financement au cabaret du Collège Letendre en présence de 16 candidats confirmés et de nombreux militants.

Vérification faite, la dernière fois que le taux d’inflation a grimpé de plus de 3 % au pays remonte à plus de 25 ans.

«Les citoyens ont assez payé, soutient-il en rappelant des hausses combinées de 6,5 % du compte de taxes moyen depuis 3 ans. Une saine gestion et un contrôle des dépenses permettront de pallier cette baisse de revenus».

 L’actuel conseiller de Fabreville en donne pour preuve les surplus annuels variant entre 20 et 40 M$ qu’engrange la Ville année après année.
«On va vivre avec ces surplus budgétaires», précise M. Trottier qui s’engage également à ne pas hausser la tarification des services tout en améliorant l’offre, s’il est porté au pouvoir le 5 novembre.
Thèmes
Par ailleurs, l’équipe du Parti Laval-Équipe Michel Trottier a dévoilé les huit thèmes autour desquels il fera campagne.
Outre la saine gestion des fonds publics, on retient notamment le service aux citoyens, le développement des infrastructures de proximité dans les quartiers et l’offre en termes de mobilité durable.
«Innover, colorer, verdir notre ville sont des interventions nécessaires qui agissent sur la fierté locale et le bonheur des citoyens. On a plein de choses à proposer aux Lavallois», a mentionné le leader du parti et candidat à la mairie, qui souhaite faire de Laval une ville «moderne, conviviale et accessible».
16 candidats
Lundi en début de soirée, le président de la communauté jeunesse de Parti Laval, Louis-Philippe Beaulac, a présenté aux sympathisants les 16 premiers candidats confirmés en vue du scrutin du 5 novembre.
Il s’agit de Fabrice Kamion (Saint-François), Sylvie Richer (Saint-Vincent-de-Paul), Christine Mitton (Val-des-Arbres), Frédérick Bertrand (Marigot), Gilles Boudreau (Vimont), Fabio Interdonato (Saint-Bruno), Michel Cantin (Auteuil), Pierre Anthian (Laval-des-Rapides), Jean Coupal (Souvenir-Labelle), Hanane Nasr (Saint-Martin), Liane Dufour (Sainte-Dorothée), François Pilon (Laval-les-Îles), Grégoire Bergeron (L’Orée-des-Bois), Nancy Cabana (Marc-Aurèle-Fortin), Claude Larochelle (Fabreville) et Andréanne Fiola (Sainte-Rose).
La formation politique actuellement représentée par trois élus au conseil municipal entend compléter sa formation dans les 21 districts électoraux d’ici la fin de l’été.
Enfin, Michel Trottier promet une campagne créative pour promouvoir son programme auprès des citoyens à la faveur, entre autres, de courtes vidéos d’animation avec voix hors champ que le parti diffusera sur les réseaux sociaux.