Le chef de Parti Laval, Michel Trottier,  décrétera un moratoire au lendemain des élections du 5 novembre afin de stopper le plan de « mesures d’apaisement de la circulation » qui est devenu un plan de « Mesures d’alourdissement de la circulation » pour les citoyens de Laval.

«Les intersections devenues des entraves à la circulation seront corrigées, les pistes cyclables réévaluées et modifiées et les fameuses lignes bleues et blanches seront effacées en collaboration avec nos cols bleus. Les dos d’âne allongés seront envisagés» annonce Michel Trottier.

Les citoyens demandaient d’apporter des correctifs à certains endroits pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes, mais la situation actuelle est telle que l’exaspération des automobilistes rend les routes moins sécuritaires en raison des bouchons de circulation créés dans les quartiers.

« Marc Demers a encore une fois perdu le contrôle de la ville en permettant des mesures d’apaisement de la circulation qui ont créé des problèmes de congestion routière qui n’existaient pas avant. Il faut tout arrêter. », déclare Michel Trottier.

Plusieurs artères qui étaient fluides sont devenues des casse-têtes pour les automobilistes en raison de l’apparition de pistes cyclables à la «configuration douteuse». De plus, l’esthétique de plusieurs quartiers s’est détériorée avec de la peinture bleue et blanche, dont la portée est « inutile et réfère à la course automobile.» Dénonce Michel Trottier.

« Au lendemain de mon élection comme maire, je vais revoir l’ensemble du plan des mesures d’apaisement de la circulation pour faire un plan d’harmonisation de la circulation. Il est urgent de rétablir une saine cohabitation entre tous les usagers de la route  et assurer leur sécurité.» Prévoit M. Trottier.