Le chef de l’opposition officielle, Michel Trottier, et le conseiller municipal de Parti Laval dans Fabreville, Claude Larochelle, estiment que la récupération anticipée des vingt millions de dollars provenant du programme de remboursement volontaire (PRV) devrait être utilisée pour annuler l’augmentation de taxes de 1,4%, annoncée par Marc Demers en début de semaine.

Remettre l’argent volé aux payeurs de taxes

L’augmentation de taxes foncières de 1,4 % prévue au budget 2018 de Laval représente des revenus pour la ville de 9,4 M$ et peut facilement être absorbée par les fonds récupérés du PRV, propose l’opposition officielle. 

« La récupération de vingt millions de dollars volés aux contribuables rend l’augmentation de leur compte de taxes injustifiable. En fait, tous les éléments étaient déjà en place afin de réduire le fardeau fiscal des Lavallois; quand on ajoute à cela la récupération des sommes provenant du PRV, c’est aujourd’hui une aberration que d’aller de l’avant avec cette substantielle hausse de taxes. Une incohérence que nous dénoncerons lors de l’adoption finale du budget, mardi prochain ». Commente Michel Trottier.

Surprises et incohérences

La hausse de la taxe foncière, ajoutée à la réforme fiscale de la tarification neige, porte à 3.4 % l’augmentation totale des taxes pour 50 467 propriétaires lavallois. Alors que depuis 3 ans, l’augmentation de taxes représente le double de l’inflation réelle chaque année, Michel Trottier est d’avis que la hausse de taxes annoncée par le maire Marc Demers est incohérente avec l’objectif de retourner l’argent volé aux contribuables.

« Le maire a exprimé dans les médias le désir de retourner les sommes volées aux payeurs de taxes, et il impose à la moitié des ménages lavallois une hausse de taxes de 3.4% sans augmentation de services. Il y a une incohérence dans la volonté exprimée et les gestes posés  que nous tenterons de modifier. » Exprime M. Trottier. 

Le budget devra être adopté par le conseil municipal lors d’une séance spéciale, mardi le 19 décembre prochain. Une série d’amendements sera proposée par le conseiller municipal du Parti Laval, Claude Larochelle.