Le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier, a réagi favorablement au budget provincial 2018, présenté hier après-midi à l’Assemblée nationale.

Mobilité   

M Trottier a salué les investissements prévus pour réaliser le prolongement de l’autoroute 19 et soutenir les réseaux de transport collectif. Il ajoute que Laval est une municipalité-clé pour désengorger la région métropolitaine et qu’elle doit rapidement proposer des projets pour bénéficier de ce support financier.

« Il faut déterminer quelle forme prendra le prolongement de l’autoroute 19. Un boulevard urbain serait à notre avis la meilleure manière d’allier fluidité automobile et efficacité du transport collectif. La volonté politique à financer des projets structurants en mobilité impose que nous réfléchissions, nous aussi, à ce qui devrait être réalisé à moyen terme pour faciliter la mobilité à Laval. Laval doit faire partie de la solution.» A commenté le chef de l’Opposition officielle.

Entreprises

M. Trottier se réjouit également des mesures prises pour faciliter la santé financière des PME. Il souligne la réduction du fardeau fiscal de 2,2 milliards de dollars sur cinq ans, la réduction graduelle de 8 % à 4 % de leur taux d’imposition et la réduction de la cotisation des PME au Fonds des services de santé.

« Depuis 4 ans, la ville de Laval favorise les grandes entreprises et néglige le support offert à nos PMEs, alors qu’elles représentent 86% de notre marché de l’emploi. La reconnaissance du gouvernement provincial à l’égard de ces entreprises est une excellente manière d’inspirer nos interventions locales. » Ajoute M. Trottier.

Accès à la propriété

Le chef de l’Opposition officielle accueille très favorablement le nouveau crédit d’impôt d’une valeur maximale de 750 $ qui sera accordé pour l’achat d’une première propriété

« La croissance démesurée du taux de taxation que M. Demers impose aux Lavallois a des conséquences sur nos jeunes familles et toute la clientèle potentielle de Laval, qui aimerait s’y établir mais qui doit y renoncer en raison des taxes surélevées. Cette mesure arrive à point pour contrer l’exode des jeunes familles. » Ajoute Michel Trottier.

Terrains pour les écoles

Le chef de l’Opposition officielle a également souligné  l’investissement de 46 millions de dollars dédié à l’achat de terrains pour les nouvelles écoles, un « besoin criant pour Laval ».

« La commission scolaire de Laval éprouve depuis de nombreuses années des difficultés à obtenir des terrains de la Ville. Elle pourra maintenant être plus autonome et procéder plus rapidement pour répondre aux besoins, c’est une excellente nouvelle. »