La proposition du conseiller municipal de Fabreville, Claude Larochelle, voulant la création d’un comité plénier a été rejetée par la majorité des élu.e.s lors du conseil municipal, ce soir.

Pour l’initiateur de cette proposition et représentant de l’Opposition officielle, ce rejet est l’occasion manquée d’encadrer une pratique démocratique déjà bien implantée ailleurs au Québec. Les municipalités de Montréal et de Québec jouissent de cette structure, ainsi que les paliers provincial et fédéral.

« Le conseil municipal a manqué une occasion importante d’assurer un climat collaboratif et non partisan à l’hôtel de ville. Oui, nous avons la possibilité de demander une rencontre avec les services de la Ville; mais nous dépendons du bon vouloir de la direction générale. Sans règlement pour encadrer cette pratique, nous n’avons aucune garantie de la fréquence de ces rencontres. C’est une entrave à la qualité de notre travail au conseil municipal. » A déploré M. Larochelle.

Optimisation des voies réservées : Une amélioration adoptée à l’unanimité

La proposition du conseiller municipal de Fabreville, Claude Larochelle, voulant que l’utilisation des voies réservées soit maximisée par les usagers en covoiturage, les voitures électriques et les voitures hybrides rechargeables, a été adoptée à l’unanimité lors du conseil municipal, ce soir.

Pour M. Larochelle, cette optimisation des voies réservées permettra de désengorger le réseau routier en tout en maintenant la priorisation du transport collectif.

« De nombreux citoyens déplorent la congestion routière engendrée par ces voies actuellement exclusivement réservées aux autobus de la STL. Leur optimisation sera un net incitatif à adopter un mode de transport partagé ou électrique. » Conclut M. Larochelle.