La suspension du projet de Centre animalier annoncée ce matin dans le quotidien La Presse inquiète le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier, qui y voit des problèmes sérieux de planification et de réalisation pouvant affecter l’ensemble des grands projets de la Ville de Laval. Avec l’appel d’offres pour la construction du complexe aquatique annulé en septembre dernier, c’est le 2e grand projet suspendu en peu de temps.

Des investissements publics en cause


Le chef de l’Opposition officielle rappelle que dans les deux cas de suspension, des sommes importantes ont déjà été versées. Respectivement, le complexe aquatique a mobilisé des investissements de 8,3 millions de dollars, et le Centre animalier a déjà coûté 710 000$ M$ aux Lavallois.

« Plusieurs grands projets de la Ville sont mis en pause alors que des sommes importantes d’argent public ont été investies. Le problème de planification est extrêmement préoccupant et les élus n’en sont pas informés. Le bureau des grands projets et le maire de Laval doivent
démontrer rapidement une plus grande transparence, c’est la gestion de l’argent public qui est en jeu. » S’inquiète le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier.

Des services urgents


Le chef de l’Opposition officielle rappelle que le Centre animalier est le socle du nouveau règlement concernant les animaux. Les propriétaires ont de nombreuses responsabilités supplémentaires, notamment le micropuçage et l’enregistrement des chats devenus obligatoires. M. Trottier souhaite que la Ville repense le projet de manière à offrir des services mieux répartis sur le territoire, et non dans un centre unique.

« Les deux projets suspendus ont la même vision : Des services offerts dans un seul grand établissement. Nous souhaitons que les suspensions de projets permettent aux services de la Ville de repenser le modèle de services à la clientèle et d’offrir des services dans les quartiers des citoyens.»

Le chef de l’Opposition officielle assure que ces questions seront abordées lors du prochain conseil municipal, le 6 novembre prochain.