MICHEL TROTTIER

Si vous lisez ces lignes, c’est une démonstration de volonté. Celle de se projeter ensemble dans l’avenir, et d’agir dans le présent. Je crois fermement que la ville est le meilleur espace pour créer une transformation sociale qui améliore la qualité de vie locale et qui défend un leadership régional. En 2013, j’ai réalisé que la créativité, l’innovation et la fierté ne viendraient pas avec la réélection des anciens politiciens, mais viendraient par une appropriation collective. C’est pourquoi ma candidature à la mairie de Laval n’est pas un plan B, c’est la continuité naturelle de ma propre implication citoyenne, dans le but de partager une vision positive, créative  et performante de la Ville de Laval.

 

Si vous aussi vous croyez que l’audace a sa place en politique, que Laval doit reprendre sa place sur l’échiquier des grandes villes du Québec et qu’un avenir nouveau, créatif et durable est à créer, je vous encourage à nous soutenir et à partager l’importance d’une politique municipale de qualité et de proximité.

 

C’est ce que je m’engage à vous offrir comme maire, et c’est ce que les 21 candidats et candidates de notre parti s’engagent à livrer quotidiennement. Nous le ferons avec tout notre coeur et notre compétence.

Sincèrement,

Un maire visionnaire

Michel Trottier dirige la principale force d’opposition au conseil de ville. Conseiller municipal de Fabreville depuis 2013, il rêve d’une ville humaine et ambitieuse. Son refus du statu quo et du passé l’ont amené à bâtir un projet, le Parti Laval, qui propose de décentraliser les investissements au centre de Laval pour les amener près des citoyens, dans chacun des quartiers. Laval est la 3e ville du Québec et doit rebâtir son leadership par des projets créatifs et des innovations locales. La vision de Michel Trottier lui a permis de rassembler 21 citoyens engagés qui désirent, eux aussi, redonner à Laval la place qu’elle mérite sur l’échiquier des grandes villes du Québec. Le 5 novembre prochain, les Lavallois pourront choisir un maire vibrant et des quartiers colorés par des services de proximité.

Citoyen d’abord

Michel Trottier habite Laval depuis plus de 30 ans. Fortement impliqué dans la vie communautaire, il a présidé l’association des résidents de Champfleury et a permis le développement d’une foule d’initiatives locales qui font de ce quartier un exemple en matière de qualité de vie. Cette volonté d’embellir le quotidien des citoyens et des générations futures l’a lancé en politique municipale en 2013, alors qu’il se présentait comme indépendant pour représenter ses concitoyens. Créatif et ambitieux, Michel Trottier s’est fait connaître en exposant ses affiches à l’intérieur de valises usagées, que les citoyens déplaçaient aux quatre coins de son secteur. Pour Michel Trottier, la politique est participative.

Gestionnaire public

Dans chacun des projets qu’il a piloté, Michel Trottier a toujours bénéficié de la confiance de ses pairs. Pédagogue et dévoué, il a cumulé les succès dans le milieu scolaire. D’abord professeur en classe d’accueil, son ouverture sur le monde lui a permis de travailler comme intervenant spécialisé, et s’est vu nommé par la suite directeur d’école. Aguerri des meilleures pratiques de gestion, il a vice-présidé l’Association montréalaise des directions d’établissements scolaires, ce qui lui a permis de défendre et développer l’intérêts des membres tant au niveau local que national. Aujourd’hui, Michel Trottier souhaite mettre toute son expérience professionnelle et communautaire au servie des citoyens, comme maire de Laval.

Homme actif

La santé est au coeur des préoccupations publiques. Ancien responsable régional de l’organisme Québec en forme pour les régions de Laval, Lanaudière, Laurentides et Montréal,  Michel Trottier défend la mobilité active et les saines habitudes de vie. En tant que conseiller muncipal, Michel Trottier a permis à Laval d’être reconnue comme ville Vélosympathique et a encouragé le développement du réseau cyclable de Laval. Il a également soutenu l’importance d’éloigner la malbouffe à proximité des écoles de Laval et participe à chaque année à la course annuelle de Champfleury. Opposé au règlement qui empêchait les enfants de jouer dehors, il a permis le jeu libre dans les rues de Laval, afin de permettre aux enfants de profiter pleinement de leur environnement immédiat. Cycliste et coureur, il souhaite offrir à tous les citoyens l’opportunité de profiter activement de leur quartier et de leur ville.