Le candidat à la mairie et chef du Parti Laval, Michel Trottier, s’engage à réaliser 14 infrastructures sportives et culturelles de quartier afin de permettre à toutes les clientèles de pratiquer des activités sportives ou culturelles tout près de la maison, en réponse aux demandes des citoyens qui exigent plus de services de proximité.

Au cours de son mandat de 4 ans, le Parti Laval-Équipe Michel Trottier consacrera approximativement 100 millions de dollars du Plan triennal d’immobilisation (PTI) dans les équipements de quartier suivants :

  • 2 arénas
  • 2 piscines intérieures
  • 2 salles culturelles (satellite de la Maison des arts)
  • 2 centres communautaires
  • 2 terrains de soccer/football synthétiques
  • 2 patinoires couvertes
  • 2 plateaux de 4 terrains de volleyball de plage

Ces investissements seront pris à même le prochain Plan triennal d’immobilisation de la Ville de Laval qui devrait frôler les 950 millions de dollars. Michel Trottier veut équilibrer les investissements entre les quartiers, qui ont été négligés au détriment du centre-ville depuis 4 ans.

« Depuis 2013, les seules nouvelles infrastructures construites l’ont été dans un centre-ville difficilement accessible par les citoyens. Notre engagement de construire 14 infrastructures à proximité des gens est une réponse directe aux besoins exprimés par les citoyens. » Explique Michel Trottier.

La ville de Laval est la ville du Québec avec le ratio le plus bas d’arénas et de piscines intérieures par 100 000 habitants et manque cruellement de plusieurs autres plateaux sportifs et culturels. Ces investissements sont une réponse directe aux demandes citoyennes reçues par le Parti Laval.

« Dans les rencontres avec les citoyens, nos candidats ont recueilli les besoins locaux des citoyens. Nos engagements au niveau des infrastructures de quartier viendront combler un besoin criant et amélioreront l’offre de services déficiente depuis de nombreuses années. C’est un investissement dans la santé de notre population ». Ajoute Michel Trottier.

Plusieurs de ces infrastructures dédiées à la collectivité pourront bénéficier de subventions dans le cadre des différents programmes de soutien à la construction d’infrastructures sportives et culturelles des gouvernements provincial et fédéral. Des partenariats avec les organismes tels les YMCA du Québec ou des entreprises privées sont aussi des avenues envisagées par le Parti Laval. La Commission scolaire de Laval sera un partenaire incontournable afin que les élèves puissent profiter de ces installations pendant les heures de classe.

« Il faut innover dans les partenariats pour offrir des équipements diversifiés et de qualité à nos citoyens. Les 14 infrastructures de proximité qui seront construites au cours des 4 prochaines années ne sont que le début d’un plan pour doter la Ville de Laval des équipements adéquats pour permettre à sa population de pratiquer leurs activités à proximité de la maison. » Conclut Michel Trottier.