9 conseillers municipaux de l’équipe du maire Marc Demers ont désavoué leur chef en proposant une véritable révolution dans la composition des comités de la ville, confirmant ainsi la perte d’appui de plus de 50 % des membres de l’équipe du maire Demers au sein du conseil, ce soir lors de l’assemblée du conseil municipal.

La collaboration triomphe de la partisanerie

Le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier, critique depuis 4 ans la gestion « opaque » du maire Demers. La difficulté d’accès des élus de l’opposition aux comités de la ville et l’imposition d’une ligne de parti aux membres de l’équipe Demers désavantagent selon lui la représentation démocratique des citoyens lavallois.

« Je salue le courage des dissidents du Mouvement Lavallois qui ont décidé de s’exprimer librement et qui ont défié le silence imposé depuis 2013 par Marc Demers. Enfin, nous pouvons envisager le conseil municipal ouvert, collaboratif, et non-partisan à la hauteur de ce que les
Lavallois méritent. C’est l’opportunité de cesser l’imposition d’une pensée unique et de débattre sainement dans l’intérêt des citoyens. » Commente le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier.

Le conseil municipal a siégé jusqu’à 23h ce soir et a été ajourné afin de reprendre demain à 17h.